La naissance :

L'aikido est une discipline éducative descendant des arts martiaux anciens japonais (koryu). Il fut créé vers 1926 par le grand maître Morihei Ueshiba (1883-1969).

Après différentes expériences dans les arts martiaux traditionnels, maître Ueshiba décida d'abandonner la recherche de l'efficacité pure dans le combat. Son objectif devient dès lors la quête d'un équilibre entre les ressources mentales et physiques du pratiquant.

 

Vers 1926 débute l'enseignement de sa nouvelle méthode et peu d'années après maître Ueshiba s'établit à Tokyo, où il fonde un dojo appelé tout d'abord Kobukan et ensuite Hombu Dojo.

ueshiba01


L'aikido moderne

Etant réservé jusqu'en 1955 à une élite dont l'accès était permis sous condition d'une double garantie, l'aikido est maintenant une discipline ouverte à tout le monde, hommes et femmes de tout âge.

A partir des années 60, de nombreux enseignants de l'Hombu Dojo, l'école centrale de Tokyo, où le maître Ueshiba enseignait, sont partis à l'étranger dans le but de diffuser l'aikido.

stages


L’aikido actuel

Le nombre de pratiquants de l'aikido dans le monde dépasse le million. Dans n'importe quel coin du monde on peut facilement trouver un dojo afin d'y pratiquer et se sentir chez soi. Pendant les stages de week-end, on se retrouve entre amis du monde entier pour y pratiquer dans un encadrement d'experts. Dans la photo, un stage de l'Association Francophone de Aikido (AFA).

hombudojo

L'Hombu Dojo de Tokyo vers 1950


Le Dojo:

On pratique les arts traditionnels japonais dans des salles appelées dojo, c'est-à-dire "lieu de la voie". Bien qu'il ne soit pas toujours possible au quotidien de respecter les règles anciennes qui codifient l'institution d'un dojo, il est impératif d'en comprendre l'essence ultime.

Où que l'on soit, un dojo reste au-delà de sa disposition "le lieu" par excellence où on entre avec respect, tout en quittant les préoccupations de la vie quotidienne, dans le but de pratiquer l'art intensivement et avec joie.