La démonstration

Le cours débute par une session en seiza durant laquelle on se prépare mentalement et physiquement à la pratique.S’ensuivent l’aikitaiso, gymnastique spécialisée qui amène le corps au bon équilibre, et les taisabaki, déplacements utiles pour l’exécution des techniques.Le cours proprement dit consiste en la démonstration de la part de l’enseignant d’une séquence de techniques de défense que les pratiquants tentent de reproduire entre eux.

 

0502dany01


La pratique

Elle n’est pas basée sur la compétition mais bien sur la collaboration. Les pratiquants échangent les rôles alternant attaque initiale et défense finale. Le pratiquant se rend compte immédiatement que l’exécution et la compréhension passent via la collaboration entre exécutant (tori) et attaquant (uke). Le tori ne doit ni s’opposer à l’action de l’uke, ni chercher à bloquer celle-ci mais plutôt la dévier et l’amener dans une situation telle que le contrôle échappe à l’uke, qui n’a d’autre alternative que de participer aux décisions du tori.

200seki01


Les techniques de contrôle

Toute technique d’aikido se termine par une phase de contrôle de la part de tori. Le contrôle peut consister dans l’immobilisation de l’uke dans une position qui rend impossible de continuer l’attaque. L’aikido prévoit cinq techniques de contrôle de base qui dans la pratique reçoivent un numéro : ikkyo (1e technique), nikyo (2e technique), sankyo (3e technique), yonkyo (4e technique) et gokyo (5e technique).

2003kobayashi02

L'Hombu Dojo de Tokyo vers 1950


Les techniques de projection

Les cinq principes de base, en plus du contrôle au sol, visent à conduire l’uke dans une situation de perte d’équilibre avec chute qui, en plus de causer l’échec de l’attaque, rétablit la distance de sécurité entre les deux. Il appartient au tori de s’assurer que la chute n’ait aucune conséquence négative pour l’uke en lui permettant de rouler au sol - sans impact brutal - afin de lui permettre de se remettre en position debout. Les techniques de projection (nagewaza) dérivent de celles de contrôle mais sont pratiquement infinies.

jh0698


Les techniques d’arme

L’aikido étudie l’emploi des armes typiques du samurai, qui ont dicté les lois fondamentales sur lesquelles se basent également les techniques sans arme. Sont exécutés avec les armes - le sabre (bokken) et le bâton (jo) - les exercices en solo (suburi) ou les exercices à deux (kumitachi et kumijo) sans aucun combat. On étudie également les méthodes pour échapper à une attaque au poignard (tantodori).

02suganoa